Vous êtes ici : accueil » article » Le partage ce n'est pas de la piraterie !

Le partage ce n'est pas de la piraterie !

Rédigé par Gérald Niel - - Aucun commentaire

Je vous préviens, au moment où j'écris ce billet, je suis de mauvais poils ! Parce que j'en ai ras le bol de lire à longueur d'articles ou de commentaires, mais aussi d'entendre sur les médias télévisés ou radiophoniques les qualificatifs « pirate » ou « contrefacteur » pour désigner l'internaute ou l'individu qui copierait et partagerait une œuvre musicale ou cinématographique.
Non mais, je rêve, ou plutôt non, je suis en plein cauchemar !
 

Un peu de vocabulaire

source : http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/

Pirate, nom masculin
Sens : Personne qui cherche à s'enrichir aux dépens des autres.

Contrefaçon, nom féminin
Sens : Reproduction frauduleuse d'un objet, d'une monnaie...
 

Mais on peut lire aussi, sur Wikipedia qui, quoi qu'on en pense fait figure de référence, que la contrefaçon est, je cite : « une violation d'un droit de propriété intellectuelle par le fait de reproduire ou d'imiter quelque chose ». Et c'est là que ça commence à titiller mon humeur et que je me met à bouillir de l'intérieur...
Et oui parce que dans le droit français, toujours selon Wikipédia : L'article L335-3 du code de la propriété intellectuelle dispose qu'est également un délit de contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une œuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteur, tels qu'ils sont définis et réglementés par la loi.
 

Donc je suis un méchant pirate ?

Et bien oui, parce que (et ce n'est pas nouveau) il m'est arrivé de dupliquer mes vinyles sur bandes magnétiques, parce qu'il m'est arrivé d'enregistrer des programmes télévisés sur des cassettes VHS dans le seul but de partager ça avec mon premier cercle de connaissance. Sauf que l'objectif n'était pas de faire du profit, puisque c'était gratuit, mais bien le partage de la culture, d'y donner accès à mes connaissances qui n'en avait pas eu les moyens, ou simplement de faire découvrir et partager mes goûts (musicaux essentiellement).
Et je continue à le faire maintenant en dupliquant mes CD, en numérisant mes vinyles et en partageant quelques DVD. Et vous allez me faire croire que je mets en grand danger l'industrie du disque et l'industrie cinématographique ?

 

Et si tout ça, ce n'était qu'un prétexte ?

Et bien oui, parce qu'il faut bien sauvegarder cette "industrie" qui n'est soit dit en passant pas foutue de nous fournir des contenus de qualité à des prix abordables, sinon pourquoi éprouverions nous le besoin de nous procurer (quand ils sont distribués) ces contenus par d'autres moyens ?
Et puis maintenant la technologie qui est devenue abordable permet aux artistes de se passer de cette "industrie" tant pour produire que pour diffuser leurs œuvres.
Et il faut trouver un coupable à cette incapacité qu'a cette "industrie" à évoluer avec son temps : l'internaute qui télécharge en masse des contenus dit illégaux. Et il faut mettre en place des moyens techniques coercitifs pour l'empêcher de nuire ! On vous l'a dit plus haut, c'est un délinquant, un méchant pirate, un contrefacteur !
Alors en France on met en place la HADOPI avec toute l'efficacité qu'elle peut avoir, aux Etats-Unis d'Amérique on veut mettre en place SOPA parce qu'il y a urgence à contrôler les échanges de données effectués sur le réseau Internet. Tiens donc ! Voilà bien le fond du problème : nous disposons d'un espace de liberté d'expression et de partage de connaissances et de culture qui est encore à l'heure actuelle difficile de contrôler. Et ça ça ne peut pas durer comme ça, vous vous rendez compte un peu ? Le peuple peut s'exprimer librement, le peuple peut accéder à l'information sans qu'elle soit contrôlée ou formatée par l'autorité ou le pouvoir en place ! En effet, il y a urgence à remédier à ça ! Vous vous rendez compte, si le peuple était cultivé et se mettait à réfléchir, à avoir un sens critique ?

 

Liens connexes

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :