Vous êtes ici : accueil » article » Rallye du Parc Naturel

Rallye du Parc Naturel

Rédigé par Gérald Niel - - Aucun commentaire

Affiche FDV 2014
Le Parcours
Distance : 107,7 km
Dénivelé + : 649 m
Temps actif : 3h55'24"
Vitesse moyenne : 27,5 km/h
Difficulté : 2/5
Date : 14/09/2014
Voir le parcours sur Strava

Nous devions avoir notre WE club dans le Morvan avec le COU Cyclo, et pour des raisons qui nous échappent celui-ci est tombé à l'eau. Et ayant pour ma part déménagé, Les Ulis se trouvant désormais à 12 km de pédales il me devient compliqué de rouler avec mes camarades du club.
Pas de 200 ville à ville cette année non plus, contrairement à l'année dernière où j'avais fait Levallois-Honfleur sous la pluie (mais nous devions avoir notre WE club ce WE, en même temps que ce rallye, dommage car sous le soleil ça aurait été sympa), et Vesrailles Chambord, sous le soleil pour celui là.
C'est donc avec plaisir que je répond à l'invitation de Serge M., un camarade de route rencontré grâce à Strava pour se retrouver sur la Fête du Vélo organisé par le VCMB. Ce sera mon premier rallye FFCT de la fin de saison après la pause estivale.
Après quelques négociations pour ce mettre d'accord sur l'horaire, nous nous sommes donné RDV à 8h00 sur place pour prendre le départ.

Première partie

Étangs de Hollande 04.jpg
« Étangs de Hollande 04 » par Coyau
Travail personnel.
Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

On sent le club habitué à organiser ce genre d'événement et avec l'effectif pour. L'accès au départ est fléché depuis la D36 et nous sommes dirigé ensuite pour aller stationner sur un stade à proximité les premiers parking étant plein. Je ne vois que des "VTTistes" et m'inquiète auprès d'un des organisateurs pour savoir si je ne me suis pas trompé. Ceci étant ce n'est pas forcément anormal, les routiers faisant les grands parcours sont déjà probablement parti dés 7h00. Il me rassure, c'est bien là.
Je rejoins le départ pour l'enregistrement et patiente quelques minutes pour que mon camarade Serge arrive sur place. Vers 8h15 nous prenons le départ pour le "105 km" (mon GPS et Strava m'en donnerons presque 108).
Nous allons faire les huit premiers kilomètres avant la descente des sept tournants à un bon rythme, mais sans forcer, côte à côte histoire de papoter un peu, de parler des vacances, équipement du vélo et tout autre futilités. L'occasion pour moi de lui faire remarquer que si j'en juge par la moyenne de ses sortie sur Strava, il est plutôt en forme. « Nous ne sommes pas obligé de rouler à 30 à l'heure » me dira-t-il. Heuh… Ah bon ? Nous commençons quand même à doubler quelques groupes et sommes aussi dépassé par d'autres cyclo, dont un que nous retrouverons plus tard… Arrivé au sept tournants, et bien que pas très bon descendeur, je suis quand même obligé de ralentir l'allure derrière un petit groupe. Nous ne sommes pas sur une course, les routes sont ouvertes à la circulation, donc on ne peut pas prendre l'intérieur de virage pour doubler. Serge plus habile prendra quelque longueurs d'avances mais je le retrouve rapidement après avoir pris à droite en direction des Essarts à hauteur de Levis-Saint-Nom. Après la première côte de la journée que je passe plutôt bien (c'est le début) et où je ferais mon meilleur temps. Pau après avoir croiser la N10 nous dépassons un petit groupe. Dont un Nicolas, connecté lui aussi sur Strava, qui nous avait dépassé dans les premiers kilomètres et qui va profiter du train mené le plus souvent par Serge en restant à l'abris du vent dans les roues. Nous roulerons ainsi à un rythme soutenu, les relais étant le plus souvent pris par Serge, Nicolas toujours dans les roues à l'arrière jusqu'au premier contrôle après les Bréviaire en passant par les étangs de Hollande. Nous aurons parcourus les 29,2 premiers kilomètres, plutôt roulants, en 1h02'17".

Seconde partie

C'est donc à trois (Serge, moi-même et notre nouveau camarade de route) que nous repartons après trois minutes de pause et avoir fait connaissance pour les 45 kilomètres suivant qui nous amèneront jusqu'au contrôle suivant au km 75 juste après la côte de Clairefontaine qui commencera à avoir raison de mes forces après le rythme soutenu, toujours mené par Serge qui prendra une grande partie du vent de coté plutôt défavorable.
Le parcours est malgré tout assez roulant et sympathique, sur des routes que j'emprunte assez souvent que ce soit en solitaire, avec le COU Cyclo ou mes nouveaux copains du SCASB. Poigny la Forêt puis Gazeran par la D63 en passant par la forêt de Rambouillet, pour rejoindre ensuite la D936 par la route de Bray et traverser la N10. Nous restons sur la D936 pour rejoindre Saint-Arnoult en Yvelynes en passant par Sonchamp, Les Monts Gras… pas de grosse difficulté jusqu'au faux plat bien traitre juste après avoir traversé la A10 et avant de tourner à gauche sur la D149. La Serge et Nicolas vont me mettre quelques hectomètres dans la vue ! Dés que ça grimpe, je ne suis plus sur mon terrain… Mais il y a un segment Strava à cet endroit, et Serge devait essayer de battre son temps. Impossible de rester accroché pour moi, il rouleront tranquillement pour me laisser revenir au contact. Nous restons sur la D149 jusqu'à Rochefort en Yvelynes où nous prenons ensuite la direction de Clairefontaine par la D27. Nous y croiserons Vincent, un de mes camarades du COU Cylo qui roule dans l'autre sens. Ça roule fort, Nicolas prenant aussi maintenant sa part de relais. À Clairefontaine, on prend donc à droite sur la D72, cette fameuse première vraie côte du parcours, juste avant le ravitaillement que je vais monter à mon rythme, Serge et Nicolas m'attendrons au contrôle. Je commence à avoir mal aux jambes… 75km, en 2h38', moins les 3' de pauses au premier contrôle, mon compteur affiche presque 32 km/h de moyenne !

Dernière partie, le calvaire…

Château de Dampierre en 2013 16.jpg
« Château de Dampierre en 2013 16 » par Lionel Allorge
Travail personnel.
Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Après un peu plus de 5' de pause le temps de s'alimenter, faire le plein de glucides et s'hidrater, nous voila reparti sur la D72 pour descendre vers la Celle des Borde. Le répit sera de courte durée pour moi car on restera sur la D72 pour prendre la côte, courte mais bien raide, au sortir de la Celle des Bordes en directions des Bordes. Je ne suis pas à l'aise sur ces profils, et après 80 km à ce rythme, Serge et Nicolas me déposent en bas pour m'attendre en haut. Je la grimpe quand même en faisant mon meilleur temps en gagnant 16" sur mon record personnel. Le vent est de coté propice aux bordures, Serge accroche un groupe qui nous dépasse, j'ai du mal à rester au contact ayant laissé un trou. Nicolas me propose de prendre sa roue, mais je n'ai plus les jambes pour l'instant et je préfère commencer à doser… je lui dit de partir avec Serge et que je vais finir à mon rythme avant de prendre en direction de Saint-Robert et pensant pouvoir récoler ensuite. Le parcours va rejoindre la D906 pour tourner ensuite vers Garnes, Senlisse, Dampierre en Yvelynes… je sais que ça va être casse-pattes car une succession de petites montées et descentes. Je garde toutefois le contact visuel jusqu'à ce que je sois obligé de laisser passer des véhicules sur la D906 avant de tourner à gauche en direction de Senlisse. Je perdrais définitivement le contact à ce moment là. C'est dommage parce qu'à la faveur de la descente j'aurais très probablement pu revenir.
Quand je suis en forme, je passe plutôt bien ce passage, mais là j'ai quand même les jambes lourdes, je roule donc à un rythme moins soutenu sans chercher à prendre les roues des autres participants qui me dépassent. Je vais doser jusqu'à la fin, pour ne pas griller mes dernières forces. Le parcours continue ensuite en direction de Chevreuse (ouf ! pas les 17 tournants) puis Saint-Remy les Chevreuse où on prend ensuite la direction de Million la Chapelle pour rejoindre la D61 et la côte de Port Royal que je prendrais avec un tout petit développement, sentant les crampes en embuscade dés que j'essais d'appuyer sur les pédales. Bientôt la fin ! En haut de la bosse, on tourne à gauche en direction du Manet et rejoindre le point de départ au gymnase Ladoumegue. Je ferais cette dernière partie à 24 km/h de moyenne (32 km en 1h22' environ) sans chercher la performance mais en dosant, je suis cuit ! Serge et Nicolas finirons 15' avant moi, comme on peut le voir sur le playback.

Profil Parcours

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :