-->

Vous êtes ici : accueil » article » Haute Vallée de la Clarée

Haute Vallée de la Clarée

Rédigé par Gérald Niel - - Aucun commentaire

Briançon, le départ

Mi mai, ce n'est pas forcément la meilleure période pour les cyclistes du coté de Briançon, en effet, au moment où j'y séjourne pour rendre visite à ma petite sœur qui vient de reprendre le magasin de souvenirs et cadeaux, la Dahette, dans la rue principale de la cité Vauban, les cols du Granon, de l'Izoard, du Galibier ainsi que de l'Echelle sont fermés.
Dommage, j'avais une revanche à prendre sur le Granon… et cette foi j'avais mon Caminade Longroad, plus adapté que mon gravel pour la route que j'avais l'été précédent. Ce sera pour une prochaine !

Le 11 mai, départ de la route de Grenoble, où se situe notre hébergement du moment, l'Etage Alpin, un charmant petit T2 dans une résidence récente, pour aller gravir le col de l'Echelle en passant par le départ de la vallée de la Clarée, mais voilà… le col est fermé !
Non pas qu'il ne soit pas encore déneigé, mais parce que la chaussée a subit des dégâts avec éboulements et affaissements et doit être contrôlée avant de rouvrir le col. Qu'à cela ne tienne, tentons la Haute Vallée de la Clarée, jusqu'au bout de la route goudronnée.
Mais pas de chance… quelques centaine de mètre après Nevache, sur la portion théoriquement interdite aux véhicules à moteur, la route est aussi fermée, cette foi pour réfection de chaussée… Demi tour à Nevache donc, pour une sortie de 40km avec "seulement" 368m de dénivelé positif, cette portion jusque Névache est relativement facile.

Mais ce n'est que partie remise…

Cette foi, c'est la bonne !

16 mai, veille de la fin de séjour, j'hésite sur la sortie à faire, l'Izoard qui vient de rouvrir ? Montgenèvre en poussant un peu plus loin jusque Oulx en Italie ? Ou la Vallée de la Clarée où la route est désormais ouverte ?…

Le col de Motgenèvre me tente bien, mais c'est la N94, un des axes très fréquentés pour rejoindre l'Italie, ça circule vraiment beaucoup.
L'Izoard, je l'ai déjà fait par ce versant, avec le gravel. Finalement après avoir emprunté la N94 le temps de me décider entre la vallée de la Clarée ou Montgenèvre, arrivé à la Vachette, je bifurque à gauche, direction la haute vallée de la Clarée sur la D994g. Et finalement je ne le regretterait pas…

Ce n'est pas un col mais…

C'est sommes toutes une sortie moins facile qu'elle n'y parait, et finalement moins que le col du Lautaret (depuis Briançon) que j'ai fais les jours précédents.

Jusque Névache je connais, je l'ai déjà fait, c'est du faux plats, avec quelques portions à 4/5% et du plat avant d'arriver sur Névache.
Au Val des Prés, regardez sur la gauche de la route de ce sens, pour les adeptes de la série Alex Hugo diffusée sur France 2, vous y apercevrez le local de la Police Rurale de Lusagne. La Vallée de la Clarée est le lieu de tournage de cette série.

Au kilomètre 17 de la sortie, à l'entrée de Roubion, en prenant la D1T, on grimpe le col de l'Echelle, à faire ! Il ne reste que deux ou trois kilomètre, mais pas les plus faciles ! Cependant… il est fermé donc continuons vers la Haute Vallée.
Après 19,5 km, arrivé à Nevache et après une portion de répis plate et roulante, parce que même si ce n'est que du faux plat ou des portions peu pentues, il n'en reste pas moins qu'on est en prise en permanence et qu'on a pris presque 300m de dénivelé pour arriver jusque là… on quitte la D994g pour la D301T, théoriquement interdite aux véhicules à partir de là. Bon… nous en croiserons quand même quelques un sur cette route désormais étroite.
En arrivant sur Nevache, la vallée est encore dans les nuages et même si il fait soleil, quelques petites gouttes de pluie fine emportée par le vent qui est défavorable. Et la diffraction de la lumière dans la brume attaché aux flancs des montagne nous offre un arc en ciel horizontal, magnifique ! Je n'ai pas pris le temps de faire la photo… j'avais une moyenne à respecter !
On en prendra sur le retour !

Les choses sérieuses commencent…

À partir de là, ça se corse, ça y est ! On est en montagne !
La route devient plus étroite et sinueuse, elle vient d'être refaite sur cette portion, le bitume est roulant. C'est tant mieux, car c'est du 7, 8, 10%… voir plus pendant cinq kilomètre et 180m de dénivelé avant d'arriver à la petite chapelle, et un petit répit de courte durée !

La route sera moins pentue pendant quatre kilomètre ce qui donne le loisir de profiter de ces paysages de montagne avec la Clarée sur la gauche et la traversée de petit hameaux avec des chalets typiques. La vue sera encore meilleure, au retour, dans la longue descente… mais nous n'y sommes pas encore, il reste deux kilomètre et demi environ, et encore 150m de dénivelé avant d'arriver au bout de la route goudronnée. En gravel… on peut poursuivre plus loin.
Ces derniers kilomètres ne sont pas les plus faciles, on retrouve des pentes de 10, 7, 6%.
Mais arrivé au bout, dans la zone de retournement, où les véhicules des randonneurs et grimpeurs sont stationnés, on savoure !
Et on s'hydrate et s'alimente avant de redescendre. 29,2 km, 2022m d'altitude, depuis le point de départ à 1342m.

 

C'est parti pour la longue descente !

Vent dans le dos, en descente, ça devrait aller vite !
Cependant je reste prudent, jusque Névache la route est étroite et sinueuse, pas forcément avec un bon revetement suite à l'hiver qui vient de passer et surtout des véhicules peuvent arriver d'en face.
Et puis je dois avouer que le ravin du coté droit de la chaussée n'est pas fait pour me rassurer non plus.
La vue sur la vallée est dans ce sens magnifique, on peut profiter ! Le soleil est de plus en plus présent à mesure qu'on redescend et se rapproche de Briançon.
On en profitera pour prendre quelques photos…
Arrivé à Névache, je connais la route, large moins sinueuse, on profitera du profil favorable et du vent favorable pour se faire plaisir !

Bref… très belle sortie à faire, même si ça ne compte pas comme un col !

     

Et pour terminer, arrivé sur Briançon, on passe par la cité Vauban, pour dire bonjour à ma sœur en train de refaire les vitrines de la Dahette.

Au total : 59,2km, 790 m de dénivelé positif cumulé, en 2h53' (3h14' au total avec les arrêts), soit 20,6 km/h de moyenne roulante.
Voir sur Strava.

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot xfggeb ? :