Vous êtes ici : accueil » article » Villepreux - Les Andelys - Villepreux

Villepreux - Les Andelys - Villepreux

Rédigé par Gérald Niel - - Aucun commentaire

Villepreux Église Saint-Germain1.JPG
Villepreux Église Saint-Germain
Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.
Le parcours
Distance : 217,7 km
Dénivelé + : 1 970 m
Temps actif : 9h10'01"
Vitesse moyenne : 23,7 km/h
Difficulté : 4/5
Date : 19/04/2014
Voir le parcours sur Strava

Retour en Ile de France ainsi que sur les routes de Normandie pour ce second "200 km" de la saison au programme du C.O.U. Cyclo, c'est donc avec un camarade du club que je vais faire cette randonnée organisé par l'ACRV (Association des Cyclos Randonneurs de Villepreux).
Départ de bonne heure, au levée du soleil sous une météo à priori clémente, mais à la fraiche du Complexe sportif Alain Mimoun de Villepreux.

Première partie

Pont de Rangiport02.jpg
Pont de Rangiport
Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Je disais donc départ à la fraiche, je n'ai pas relevé la température sur le GPS, mais on devait bien être aux alentour des 5/6°. Je regrette d'être parti en cuissard court (sans les jambières) et en mitaines. C'est qu'il n'est pas évident de savoir comment se couvrir en cette saison. Le risque, en partant trop couvert est d'avoir ensuite trop chaud, et pas évident de se dévêtir car il faut ensuite pouvoir transporter les vêtements. Le vent venant du nord ne va pas arranger ce sentiment de fraicheur surtout que le soleil va se faire attendre…
Après avoir quitté Villepreux par la D27 en direction de Chavenay où l'on continue sur la D74 puis la D119 avec une première côte. Direction Thiveral-Grignon puis Crespières par la D198. On profite du rythme qui ralenti dans cette seconde côte pour se retourner et admirer la lumière du levé de Soleil. Ça va redescendre ensuite en direction d'Epône où nous traverserons la Seine avant d'attaquer la côte de Gargenville. Il reste 170 km à parcourir et encore une vingtaine avant le premier ravitaillement, on ne va donc pas griller toutes les cartouches de suite. Mon camarade de route, à raison, me conseille de ralentir le rythme. On montera donc à un train tranquille pour entrer dans le parc naturel régional du Vexin. Ça redescend ensuite jusqu'à Breuil-en-Vexin pour remonter entre Sailly et Drocourt où le parcours tourne à droite pour rejoindre Villers-en-Arthies et le premier ravitaillement au bout de 50,39 km et 2h14' sur la selle avec un soleil plus que timide et des nuages plutôt menaçants, mais heureusement, pas de pluie.

Domaine de Villarceaux - La tour saint-Nicolas et le manoir de Ninon XVIe siècle 02.jpg
Domaine de Villarceaux
La tour saint-Nicolas et le manoir de Ninon XVIe siècle

par Clicsouris
Travail personnel (Photo personnelle).
Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

À peine cinq minutes de pause et on enfourche à nouveau la selle pour une cinquantaine de kilomètre afin de rejoindre le second ravitaillement plus conséquent du midi. Je peux vous dire que le Vexin n'a rien à envier à la Vallée de Chevreuse coté relief ! Le parcours nous fait passer devant le domaine de Villarceaux, que je découvre pour le coup et nous fait prendre à droite et grimper juste après. Le point de vue sur Chaussy en contrebas est splendide. Ça redescend ensuite pour rejoindre la D86 et prendre à gauche la direction d'Ambreville puis Bray-et-Lû. Nous quittons l'Ile de France pour la Normandie et le département de l'Eure. Le parcours joue les montagnes russes avant de redescendre longer la Seine et remonter encore une fois pour rejoindre Les Andelys, et le ravitaillement. Le soleil, heureusement, c'est fait un peu moins timide ce qui réchauffe un peu. Mais le vent est de la partie, pas vraiment favorable, et plutôt du nord, donc pas vraiment très chaud ! Je regrette toujours le cuissard long resté à la maison. Heureusement, j'avais les manchettes et le coupe vent qui ne me quitterons pas de la sortie. 105 km et 4h35' après le départ vient le temps de la pause de midi. Pour moi ce sera sandwich, mais c'est largement suffisant en fait.

Deuxième partie

Château Gaillard - Les Andelys.jpg
Château Gaillard - Les Andelys
par Eric Barbet
Travail personnel.
Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

La pause durera une demi heure. Nous voilà reparti pour redescendre sur les Andelys où nous allons traverser la Seine pour la longer quelques kilomètres. À l'abris du vent, ça ne fait pas de mal. Je découvre la vue sur le Château Gaillard qui surplombe la vallée de la Seine. Je ne regrette pas le déplacement ! Ça me conforte dans l'idée que le vélo est vraiment le moyen de transport idéal pour profiter des paysages. On quitte les berges de la Seine du coté de Villers-sur-le-Roule pour une nouvelle ascension qui nous fera redescendre ensuite pour longer l'Eure. Nous traverserons Gaillon, village qui mériterait une visite et un arrêt, mais on est pas là pour ça. Le dernier ravitaillement avant la fin de parcours va se faire attendre. Il est au kilomètre 175, soit 70 kilomètre sans pause, bien que cette portion soit plutôt plate même si ça remonte tout de même, le vent n'est pas très favorable, il est de nord-est. Il n'y aura eu qu'entre les Andelys et l'Eure que nous l'aurons eu favorable. Et le soleil est toujours aussi timide ! Nous arrivons au contrôle de Boissets un tout petit peut moins de huit heures après le départ. Nous prenons à peine cinq minutes pour nous désaltérer et reprendre des forces. Et c'est reparti pour la dernière partie du parcours et le retour vers Villepreux. Le soleil se fait de plus en plus timide, et les nuages de plus en plus menaçants. La fin de parcours se fait sans encombres, par contre les deux dernières bosses, après prêt de deux cents kilomètres et le vent pas franchement favorable font mal aux jambes ! Nous arrivons enfin sur Villepreux, 9h59' après le départ, dont 9h10' en mouvement, juste avant la pluie !

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot hdrf ? :